Ma vie ordinaire - dans un blog ordinaire

18 août 2015

I'm BACK !!!

Ah ah! Extra! J'étais persuadée d'avoir supprimé mon blog! Eh NON!

2 ans que je n'ai pas écris sur ce blog, j'ai du temps à rattraper dis-donc! Alors qu'est-ce qu'il s'est passé en deux ans...

Toujours à vivre au même endroit, finalement j'ai pu trouver du boulot (très pas stable) dans le coin. J'ai arrêté (depuis peu) les sites de rencontres face à d'inconsidérés échecs (finalement la vie réelle c'est chouette!).

Je suis plus vieille. J'ai toujours ma Fidji. J'ai repris à fumer (pas bien!).

J'ai un chéri (que j'ai rencontré dans la vraie vie, mais dans un état un peu second - en soirée) depuis 3 semaines et demi (ouhouuuu). Presque un record pour moi, ces derniers temps. A bientôt 31 ans, je ne sais pas encore si je dois en rire ou en pleurer. Dans le doute je n'en fais rien.

J'ai déménagé, dans un appartement, petit certe, mais avec une chambre à part (après un an et demi de studio meublé pour étudiant, j'ai l'impression de vivre dans le luxe).

Bon je crois que j'ai à peu près bien résumé les choses! Pour un retour après deux ans, c'est plutôt pas mal je pense...

En espérant à bientôt (enfin moins que deux ans).

:)

Posté par glicci à 19:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 septembre 2013

A la porte

Pour la première fois de ma vie aujourd'hui, j'étais à la porte de mon appartement.

Mon colocataire qui avait mes clés, et il n'était pas là. Enfin, il m'avait dit à partir de 14h30, 15h! Et la veille, j'ai festoyé avec ma cousine, à une heure de route de chez moi, avec comme base des pintes de mojitos (oui elle n'avait que des pintes... on ne met pas des mojitos dans des verres à moutarde non mais!). Du coup un peu dure ce matin aujourd'hui.  

Alors je suis arrivée à 15h. Mais pas de coloc. Quasi plus de batterie. Je vous passe les détails, me suis retrouvée à la porte de mon appartement un lendemain de chouille pas très réveillée avec encore des grammes, après une heure de route avec un grand soleil sans clim dans la voiture, et toujours pas lavée car je suis partie en speed en pensant à un bon bain en arrivant à mon appartement. Ouais. C'était moche.

Eh bien ce fût un mal pour un bien! Si si! J'ai pu prendre le temps de passer un peu de temps avec moi-même. J'ai passé deux heures sur la terrasse d'une brasserie, en buvant un petit thé nature, sans rien faire d'autre que de regarder les passants et les voitures. Chiant vous direz? Je vous répondrai reposant bien au contraire. La tête vide pendant deux heures, juste à profiter de l'instant présent! 

Sur le retour, après avoir enfin eu des nouvelles positives quant à la possibilité de pouvoir rentrer, je me suis arrêtée dans l'église de la ville, pour visiter, comme ça. Je ne suis pas croyante, mais j'aime bien de temps en temps, allumer une petite bougie, en l'honneur de ma maman et mon grand-père. On se demande alors, lorsqu'on est pas croyant, quelle signification celà peut bien avoir de faire ce geste. Et aujourd'hui je me suis rendue compte que j'aimerai l'être des fois, juste pour pouvoir me dire qu'un au-delà existes, que ma maman est là, qu'elle me voit et me surveille, me protège, qu'elle a une seconde vie et qu'elle peut être fière de sa fille. Pour ça, j'aimerai tellement le croire.

Alors je me dis que je peux quand même me permettre de croire à quelques petits trucs comme ça. Je trouve ça vraiment apaisant! Et je suis sortie de cette église vraiment apaisée, et c'était chouette :-)

Cela à vraiment valut le coup, d'être à la porte de mon appartement finalement!

Posté par glicci à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2013

Bon en tout cas à partir de lundi prochain...

Faut pas prendre de décision quand la semaine est déjà commencée!

oui j'avais juste un dernier petit rencard en suspend, à régler!

Posté par glicci à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2013

Fail!!

Eh non! Ce ne sera pas pour cette fois-ci me suis encore fait eut!

Je pense que je suis dans une période de vie où personne ne veut de relation sérieuse, à part moi.

Je songe éventuellement à changer de bord par dépit mais ça ne se fait pas.

Alors voilà. Je me recadre un peu, retourne à ma première priorité : trouver un boulot stable quelque part en France pour la fin de mon remplacement en novembre, et le reste, on verra après! Une chose est sûre, j'abandonne tout idée ou espoir quelconque de rencontrer l'homme de ma vie (oui parce que même à presque 29 ans, on peut y croire encore!) du moins pour 2013...

Nanmého!

 

Posté par glicci à 18:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 septembre 2013

C'est la rentrée!!

Alors non, pas pour mes enfants, car je n'en ai pas. Mais voilà, le mois de septembre ça reste quand même la rentrée, et qui dit rentrée, dit, pour moi en tout cas, nouveau départ (le 29ème en ce qui me concerne... sans compter les 28 nouveaux départs du 1er janvier, mais ceux-là sont différents - forcément).

Pas pour le boulot non plus, car je suis en simple remplacement, et je termine fin novembre, sans aucune idée de ce que je vais faire de ma peau par la suite. Quoi que, on ne sait jamais, mais bon. Pour le boulot on va dire que ce sera le nouveau départ du 1er janvier, ça correspondra mieux je pense...


Bref, je m'égare.

C'est la rentrée pour mes petites relations sociales! Peut-être un vrai nouveau départ, mais il ne s'agit pas de s'emballer!

Toujours inscrite sur ce fichu site de rencontre, après un certain nombre justement de rencontres (râtées), j'avais un peu abandonné l'idée de pouvoir rencontrer quelqu'un là-dessus.

Et BAM! Quand j'y croyais plus, il débarque! Genre comme ça, sans prévenir! Trop la fête!

Après un petit échange de mail, de tchat facebook et de textos, il m'appelle dès le lendemain! Et franchement, entendre sa voix, c'est chouette! Et puis re pleins de textos, et là attention, on passe au mode supérieur : Skype. Genre la photo, en mode mouvement. Eh bah c'est encore plus chouette!Je craque, je craque je craque! Genre plus de cerveau à sourire bêtement toute seule (régression en période d'ado, ouais, ya pas d'âge pour sourire bêtement comme ça!)

Cela fait maintenant deux semaines. Pourquoi on ne s'est pas rencontré encore? Pas l'envi qui nous manque, mais juste un petit détail contraignant : 700 bornes de distance... Oui, je n'aime pas faire les choses simplement (lui non plus apparemment).

Mais bon, ça va venir plus vite que prévu : calé ça hier sur un coup de tête, je prends l'avion, on partage les frais, et je le rejoins à l'autre bout de la France pour passer le weekend avec lui et un couple d'amis à lui. Inconsciente vous direz? Vous avez raison... C'est n'importe quoi! Mais bon... Je craque.

Depuis, on m'a lobotomisé. Je compte les heures, je ne pense qu'à lui et au weekend prochain. C'est terrible...

 

Affaire à suivre...

Posté par glicci à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 mai 2013

Petit éloge de l'écriture, la vraie!

Oui aujourd'hui j'ai décidé de parler de l'écriture, celle qui se perd, qui se fait avec notre main et un crayon (oui oui, des fois on fait ça! pas que sur des chèques!) et un morceau de papier.

 

Cela peut paraître un peu idiot d'en parler comme ça, mais je me suis rendue compte que ça se perdait vraiment (avec la technologie, mails, ordi blablablablaaaa), et même plus, que ça me manquait!

 

Et tout ça vient d'un livre que je suis en train de lire. Je ne sais pas si j'ai le droit de faire de la pub (j'ai le droit?) mais je me dis que pour un livre c'est une bonne action. Un livre avec des pages qu'on tourne hein! Pas ces écrans ridicules qu'on tourne la "page" en faisant glisser le doit sur un écran plat, froid et fade (tout le monde voit de quoi je parle? - bon, je poursuis). Un vrai livre donc, rien qu'au toucher, tourner les pages, l'odeur du papier, oui c'est un vrai régal (chacun son truc). Oui je fais partie de ceux qui rêveraient d'avoir une gigantesque pièce dans sa maison (en admettant que j'en ai une un jour) avec des bibliothèques remplies de livres sur tous les murs. Bien sûr ce serait des livres que j'aurai lu, mais j'organiserai un partie de ma bibliothèque avec ceux que je n'ai pas encore lu, victime de mes achats compulsifs (oui mes achats compulsifs, ce ne sont pas des fringues, mais des livres.) Bref, je m'égare.

 

Donc ce livre que je suis en train de lire, c'est "Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates". Un roman rien de plus British. J'adore les romans anglais, ils ont cet humour et cette façon d'écrire inimitable, et je crois qu'il doit y avoir un gêne spécifique de ce genre d'humour, ce flegme, que l'on ne trouve que chez les anglais et que je trouve admirable. Je ne vais pas vous raconter le livre, mais en gros ça se passe juste après la fin de la seconde guerre mondiale, entre Londres et l'île de Guernesey. L'ensemble du livre, c'est un échange de lettres entre plusieurs personnages dont le principal et Juliet, une journaliste qui cherche à écrire un livre. A chaque fois que j'ouvre ce livre pour poursuivre ma lecture, j'ai le sourire aux lèvres jusqu'à ce que je le referme.

Dis comme ça, ça ne vous donne peut-être pas spécialement envie de le lire (oui je suis une mauvaise vendeuse) mais je ne dirai qu'une chose, je me régale à le lire. Voilà.

 

En lisant ce livre, avec tous ces échanges de lettres, ça m'a donné envie d'écrire à nouveau. Pas un livre, mais des lettres. Forcément il faut un destinataire et je n'ai pas eu besoin de réfléchir longtemps (une demi seconde peut-être), je savais déjà à qui écrire : ma sœur. Alors je lui ai écris ma première lettre cette semaine. Et vous n'imaginez pas quel bonheur ça a été, lorsque, mon stylo Bic en main, j'ai noté sur cette grande page blanche en haut à droite la date du jour en toutes lettres, et plus bas à gauche un "Ma chère sœur" de ma plus belle écriture. Et j'ai écris, écris, écris, sans une seule rature, des choses absolument pas intéressantes mais le contenu, on s'en fiche finalement! Je pensais à mon petit moment de bonheur en tête-à-tête avec ce moment authenticité, et à ma sœur ouvrant l'enveloppe et découvrant cette petite lettre écrite à la main, qu'elle pourrait lire tranquillement sans avoir besoin d'être collée à son ordi, les feuilles bien calées dans ses deux mains et le doux son du papier lorsqu'elle retournera la page.

 

Vous devez me prendre pour une folle, mais croyez moi, les mails, texto, ordinateurs et même l'écriture sur ce blog me paraissent bien fades à côté du plaisir de l'écriture à la main, sur du papier!

Posté par glicci à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 avril 2013

La famille

Je suis rentrée vendredi de chez ma sœur, dans le nord, après une semaine de bonheur (bah oui!) avec les deux pti bouts, où j'ai eu l'occasion de lire un roman de plus de 600 pages!! et j'ai bien lu tous les mots hein! De quoi se détendre et bien décompresser... Et puis j'arrive à la maison. 4 heures de routes. Déprimée parce qu'ils me manquent déjà et que mes ptites vacances sont finies.

 

Je suis toute seule en arrivant c'est un peu la déprime, mais bon... Et mon père finit par arriver. Il a mauvaise mine. Et il me raconte qu'il est allé voir mamie hier. Elle est chez mon oncle. Trois semaines chez un frère, trois semaines chez l'autre. On alterne car plus longtemps c'est difficilement vivable. Depuis sa chute dans les escaliers, elle ne peut plus retourner chez elle. Elle ne peut plus vivre seule.

 

C'est ça le problème, le moindre petit souci, ça les fait décompenser, et ils se dégradent d'un coup. Pourtant je la trouvais "bien" à la maison. Mais bon... Et mon père me dit qu'elle ne l'a pas reconnu. Que ça a mit beaucoup de temps, avec nombreuses explications. Elle en le reconnaissait pas, puis à un moment ça a fait tilt! Et c'était un moment très dur pour elle, de se rendre compte qu'elle ne reconnaissait pas son fils... Puis ils sont allés chez elle, prendre quelques affaires. Elle ne reconnait pas sa maison non plus, sa chambre, sa cuisine, rien! Et re tilt au bout d'un long moment. Deuxième moment très difficile pour ma petite mamie, de se rendre compte qu'elle ne reconnaissait pas sa maison. Et mon papa qui me raconte ça, et qui pleure. Mon papa qui pleure, ça fait tout drôle. C'est moi d'habitude, qui pleure devant lui. Mais pas cette fois. oui mon papa a une maman, donc forcément il pleure.

 

Et je lui dis, qu'on est ensemble, on affronte ça ensemble, et ce qui doit se passer se passera, tant qu'on est ensemble ça ira. Et puis je lui souris. Et je ne pleure pas, pas devant lui, car ma tête doit aller avec mon discours, alors je ne pleure pas, j'aurai tout le temps après. Ma sœur me manque, j'ai 4 heures de route dans les pattes, je m'angoisse pour lundi (première expertise!!), pour mon boulot, ma vie qui peine vraiment à être stable bon qui ne l'est pas du tout en fait, et j'ai mon père en larmes devant moi. Tant qu'on est ensemble tout ira bien.

 

Et je me sens tellement seule. Les gens m'agacent, ils cherchent des histoires, ils ont un comportement à la con, ça fait des histoires, des histoires, des histoires tout le temps. On finit toujours par être déçus, par se prendre des murs dans la tronche, on fait confiance puis on regrette, car on n'est que des êtres humains et puis c'est tout. Alors je ne vois plus personne, j'en ai marre des histoires.

 

Mais je me sens toute seule et c'est pas facile.

 

Mais j'ai ma famille. Ma petite famille.

 

La famille au moins, elle sera toujours là. Ma famille elle me connait. Et puis j'ai de la chance, ma famille, elle te prend pas la tête pour un rien. Ils font pas des histoires.

Ils sont là, on est ensemble, et c'est ça qui compte.

 

 

 

Posté par glicci à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2013

Le(s) Bug(s)

Oui je suis en plein bug. Il se passe des choses bizarres, et je suis totalement incapable de comprendre ce qu'il se passe! Pourtant rien de négatif dans ma vie. Enfin si mais bon, vu qu'il y a des choses positives... enfin liées aussi à des trucs négatifs... Vous comprenez rien? Bienvenu dans mon cerveau! :D

 

Dans l'ordre :

 

- depuis le 5 mars, je n'ai plus envie de fumer. Date que j'ai coché sur mon joli calendrier offert par mon garagiste préféré (alias Loïc de chez Renault - oui il est top Loïc) avec une belle croix rouge. Pour de vrai, la croix rouge. Alors voilà. J'ai envie de fumer, parce que c'est chouette de fumer, et puis mince quoi je suis une fumeuse donc je fume ! ... mais j'ai pas envie. J'ai essayé, plusieurs fois, mais ça vient pas. Je ne comprends pas. Pourtant j'ai envie... Bref  (je sais, à rendre jaloux un bon nombre de fumeurs!). Pas faute de fumer entre 10 et 15 clopes par jours (voir plus des fois) depuis  environ 13 ans (bon même si ces derniers temps j'ai quand même diminué, la vie aux Sables d'Olonne est tout de même plutôt positive pour la santé). voilà, mon premier bug. Je finirai bien par réussir à reprendre ...


- depuis environ une semaine, je suis dans le même état que quand j'ai mes règles, sans les avoir. Il se passe un truc énOOOorme genre niveau hormonal (c'est possible d'être enceinte sans rien faire? genre, comme ça, ça te tombe dessus t'as pas compris). Méga déprime - pétage de plomb - avec pleurs intempestifs totalement incontrôlés. Bizarre non? et même dans cet état là j'arrive pas à reprendre à fumer. Alors j'alterne entre les sentiments d'extrême solitude, de nullité la plus totale, avec une irritabilité totalement incontrôlée. Tout ça, sans mes règles j'imagine même pas ce que ça va être dans deux semaines... je vais ptêtre tuer quelqu'un? Mais ça marche aussi dans l'autre sens (sentiments positifs) même si c'est beaucoup plus bref : Les Sables en hiver, apparemment, il y a des travaux partout (oui on est au printemps, et ALOOORS???). Ce matin, ma voie était bloquée par un camion. J'attends que les gens d'en face passent pour que je puisse passer sur leur voix. Et là, LA! Il y a le monsieur d'en face qui me laisse passer! Genre il s'est carrément retrouvé sur le trottoir avec sa belle BMW noire méga propre pour laisser passer ma ptite Clio toute vieille toute crade. Et j'ai trouvé ça trop gentil! Et j'ai pleuré. Trop contente, j'ai pleuré de joie  Ouais, c'est moche.

 

Hop! 9h! Au boulot! :-) Bonne journée à tous! (oui, comme ça, sans transition ni rien.)

Posté par glicci à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mars 2013

Retour aux sources

Franchement, ya rien de mieux qu'un bon Francis Cabrel en boucle pour se remonter le moral! Deux albums, les meilleurs d'ailleurs, de 1989 et 1994 que je passe en boucle, oui oui.

Et le pire, c'est qu'au fur et à mesure que je les écoute, je me rend compte que je les connais quasi par coeur! (toute ma jeunesse Francis... faut le dire...) Alors voilà, Francis à fond de mon petit poste couleur fille hyper pas puissant (mais dans un 17m², on revoit les notions de puissances sonore à la baisse). Moi qui chante de ma voix suave de fumeuse entre deux quinte de toux et deux mouchage (j'ai un rhume), au grand bonheur des voisins "l'envi de tout FOUTRE EN L'AIR !!! et recOOOmencer la nuit... rOOOsiiiiie" . Et le pire, c'est que toutes les chansons sont "ma chanson" donc Francis c'est le top.

D'ailleurs c'est vrai que j'avais remarqué, à la radio, à chaque fois que je chante c'est Francis.

 

Alors ptêtre vous trouvez ça nul ou pathétique ou ce que vous voulez, Francis Cabrel dans les années 80-90 c'était le top du top. Et ça fait du bien d'écouter ça quand on va avoir ses gnnnn du mois qui fait que t'es à deux doigts de l'état de manque d'un toxico, que tu as des envies de meurtres et que tu déteste l'espèce humaine parce que c'est qu'une bande de saloperie égoïste NA ! Et malgré tout ça... 3 JOURS SANS FUMEEER !!!§§§!!! (pratique d'être malade)

 

Je dois juste éviter de tuer quelqu'un, j'opte pour Francis. Voilà.

Posté par glicci à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2013

En mode gâteuse

J'ai passé le weekend avec ma soeur, qui est descendue du ch'nord avec mon Pti-bonhomme et ma Ptite Cacahuète (neveu et nièce) pour passer des petites vacances (oui tout est petit).

 

Ptibonhomme va avoir 4 ans, et la Cacahuète a eu 3 mois hier. Tata est totalement gâteuse : au moindre petit sourire - bâillement - ou autre grimace de la Cacahuète, elle a les larmes aux yeux et l'émotion est tellement forte qu'elle en a presque la nausée (de joie, oui ça existe la nausée de joie nan mais!). Tata c'est moi. Et je me dis que finalement, pas besoin de procréer à mon tour, le boulot a été merveilleusement accompli par ma soeur (et son homme, qui participe quand même. bah oui!).

 

Alors hier j'ai eu la bonne idée de mettre les photos du weekend des deux pti machins en diaporama sur le bureau de mon ordi. J'ai réduis à une sélection de 3 photos quand je me suis rendue compte que ça faisait pas loin de 20 minutes que je les scotchais avec un sourire niais et les larmes aux yeux (oui, c'est moche d'être gâteuse). Les 3 photos réduisent le temps de scotchage et de gâtouillage face à mon écran d'ordi.

 

 

Voilà, hâte d'être à ce weekend pour les revoir une dernière fois avant un petit moment et prendre un maximum de dose de câlin - bavouille - sourires et cris totalement désordonnés de la Cacahuète évoquant diverses besoins primitifs et parties de rigolades et gros bisous baveux du Ptibonhomme qui, ça y est, obéis docilement presque à chaque fois au "fais un bisou à tataaaa!" (manipulation extrême AH AAAH!!!).

 

 

Posté par glicci à 10:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]